Jour 2 – Montréal – musée Pointe à Callière

Avec le décalage horaire, même après un gros dodo il est encore tôt.

Le métro est bloqué lorsque nous y allons. Le réseau de bus complexe, nous fait opter pour l’attente de la résolution du trafic du métro, 10 minutes plus tard.

Nous sortons Square Victoria et, surprise, c’est une sortie de métro parisienne Guimard qui nous attend au milieu des buildings.

Métro Guimard à Montréal

Nous traversons une autre partie de la vieille ville pour arriver au musée de la Pointe à Callière près du port.

Une autre partie de la vieille ville de Montréal

La vue depuis le belvédère est sympa surtout par ce ciel bleu (encore !) mais ce temps frais. Une exposition sur l’archéologie nous endort un peu.

Vue sur le port depuis le Belvédère du musée Pointe à Callière

 

Vue des fenêtres du Belvédère du musée pointe à Callière. L’ancienne photo se superpose à la skyline

Le clou de ce musée c’est un film de 20 minutes retraçant toute l’histoire de Montréal et projeté sur les ruines en dessous. La suite, nous traversons les ruines avec énormément de bornes interactives, de vidéos, miniatures, artefacts. C’est vraiment très bien fait. Après 3 heures au milieu des vestiges, le musée ferme déjà.

vestige, miniatures au musée d’histoire et d’archéologie (Pointe à Callière)

Pour le goûter, Raphaëlle, nous rejoint.

Et le soir c’est un diner à la maison du jazz avec un petit concert qui clotûre la journée.

Petite soirée restaurant, concert au House of jazz

Jour 1 – Montréal

De là-haut, Montréal est bien alignée comme une ville américaine, mais toute grise. La neige vient juste de disparaitre et la nature n’a pas encore repris ses droits.

Nous prenons nos appartements respectifs dans le quartier du plateau de Mont Royal. Quartier très bobo, très français avec ces duplex, triplex et escaliers dehors typiques d’ici. Tout ça en briques rouges, j’aime j’aime.

Le plateau de Mont Royal

Après un passage dans une boulangerie française (nous sommes sauvés), nous avons assez de jus pour partir à la découverte de la ville.
Direction le vieux port, le ciel bleu met en valeur la ville qui sort de son hibernation. Néanmoins, toutes les activités du port sont fermées et reviennent cet été. L’été, concept flou ici qui peut signifier tantôt le retour du soleil, tantôt début mai, fin mai. Mais pas le 21 juin !

Vue sur le pont Jacques quartier depuis le port de Montréal

Pour diner, nous allons au restaurant « la Banquise ». Nous attaquons directement l’une des spécialités locales : la poutine. En gros, ce sont des frites recouvertes de sauce et de fromage et l’on ajoute d’autres ingrédients selon notre goût. Miam ! et ce n’est pas aussi gras que ce que l’on pense !

Le groupe se scinde en 2. L’un part rejoindre son lit, l’autre, une soirée retrouvailles. J’aurai dû choisir le groupe 1, le décalage horaire me met en mode zombie !

La skyline de Montréal depuis le port

 

Depuis le métro place d’armes, une vue des buildings et d’une tour de la basilique

Jour 9 – Railay Beach – Thaïlande

Ce matin le ciel est un peu voilé. Mais on dirait que monsieur soleil se donne encore plus.

image

Long tail boat

Nous prenons le petit déjeuner puis descendons sur la plage où nous attend notre bateau à longue queue. Nous avons privatisé un long tail boat.
Il nous faut 40 minutes pour aller 2 baies plus loin, à railay Beach, uniquement accessible par la mer.
Le chauffeur nous y dépose pour 2 heures. Et c’est là que la journée grosse marche commence chaussées de … Tongs ! Nous prenons la rue commerçante entourée de palmiers. Ici ça doit être bien animé le soir, vu le nombre de bars !

image

West railay beach

De l’autre côté de la baie, east railay est plus vaseuse avec de la mangrove. Nous allons vers le cap ao Phra nang. Normalement il y a aussi de beaux points de vues. Ils sont fléchés mais il faut prendre une pente abrupte. Avec un gros panneau « danger » Moui Ben non.

Sur Phra nang, beaucoup de baigneurs mais aussi des grimpeurs. Ce cap est connu pour ses grottes abritant des autels. Si vous voyez des formes phalliques, c’est normal, ils sont dédiés à la déesse de l’amour. Comprenne qui pourra. Personnellement, je ne peux pas prier comme les asiat’, avec des b*** autour de moi !

Nous revenons sur la belle plage de railay West. Le bateau nous dépose en face à Tonsai Beach.
Beaucoup plus roots, et plus calme, il n’y a pas grand chose à faire à part regarder l’escalade.

Le temps du trajet retour, nos 4 heures sont écoulées. Une belle expérience en somme. Il ne nous reste plus qu’à nous étaler comme des larves autour de la piscine pour le reste de la journée. Ha non, nous avons fait une pause glace, cookies, miam !

Jour 7 – Koh Phi Phi – Thaïlande

Nous avions trop envie de faire koh pipi (ça se prononce comme ça !), un archipel à 45 minutes d’ici.
Levées à 6h, encore plus tôt que pour aller au boulot pff.
Premier arrêt sur bamboo Island. Nous nous baladons sur l’île, les pieds dans le sable blanc et l’eau turquoise.

image

Puis nous approchons de l’île de phi phi ley, d’abord devant viking cave que l’on ne peut plus visiter.
Nous passons par le lagon … Le turquoise de l’eau fait mal aux yeux.

image

Le clou de la journée c’est l’arrivée à la plage de La Plage (le film). C’est beau comme d’hab quoi.
On a même fait une grosse rando à pieds nus, c’est pour dire.
Nous attendons le bateau comme on attend le bus, la plage n’est pas assez large pour accueillir tous les bateaux.

image

Nous déjeunons sur l’île de phi phi don, la plus grande de l’archipel et la seule habitée.
Nous finissons par du snorkeling dans monkey bay (pas de traces de singes, heureusement) Je suis descendue un peu pendant que mathildou filmait. Il

y avait plein de petits poissons colorés mais seulement 2 espèces différentes. Les fonds ne sont pas exceptionnels. Chacun est remonté en disant que dans son pays c’était mieux ! (Moi j’ai dit la mer rouge, pas chauvine)

Au retour, un des deux moteurs du speed boat lâche. Ils nous transfèrent sur un autre bateau. Heureusement, les odeurs de gasoil et le roulement plus prononcé commençait à nous donner la nausée.
Nous revenons a l’hôtel  vers 16h30 avec une adresse de chambre d’hôte a Rome !

Conclusions de la journée : la Visite de koh phi phi est à faire, les paysages sont magnifique mais nous préférons la première excursion. Aujourd’hui nous étions 30 dans le bateau, serrés. Et au moins 50 autres bateaux comme le notre faisaient le même itinéraire.

wpid-dsc06634.jpg

Jour 5 – baie de Phang Nga – Thaïlande

Pom pompom pom pompom pompom pompompom toutoutoutouuu. Pour vous mettre directement dans l’ambiance de cette journée vers James Bond Island.
Nous sommes prêtes à 9h et le van vient nous chercher à la réception.
Il y a déjà 7 personnes dedans : 2 militaires americains, une famille indienne, un couple turc. Il nous conduit à un embarcadère de speed boat. Première étape de l’excursion : le lagon de Hong Island. Seul un petit espace permet d’y accéder et uniquement à marée haute.
Nous traversons la baie de Phang Gna (oui le même endroit que le jeu Koh Lanta de cette année). Tous ces pitons rocheux dans la brume au milieu de ces eaux turquoises, c’est juste magique.

image

Phan Nga bay

Deuxième étape,  la plus prisée, James Bond Island. Cette île est le repère du méchant Scaramanga dans l’homme au pistolet d’or. Maintenant c’est celui des touristes.
Et joyeux anniversaire Daddy !

image

James bond island

Nous continuons par une session canoë à Lode cave. Nous avions peur de ne pas savoir manoeuvrer l’engin, la question ne s’est pas posée : quelqu’un pagaie pour nous ! C’était presque l’attraction Peter Pan chez Disney. Le canoë se tourne devant la tête de serpent dans la roche, frisson quand on doit s’allonger pour passer sous une arche. Il y a même un bar canoë  pour se rafraîchir !

Pour la pause repas, nous allons au village sur pilotis de Panyee, une cantine flottante. Puis nous penetrons dans le marché, l’école et ses classes, le terrain de foot flottant. Entre l’odeur de vase, les poubelles, les animaux au milieu de tout ça, nos tongs semblent très fines,  beurk !

image

Village flottant Panyee

Nous revenons de l’autre côté de Hong Island pour profiter de la plage à maree basse. Le paradis ! Nous arrivons au moment où le dernier bateau part. Nous ne sommes plus que 7 sur cette ile + le personnel.

Nous repartons et croisons un bateau bloqué avec des touristes chinois.  Ils se sont fait surprendre par la marée descendante devant le lagon. Ils préfèrent attendre 3heures la marée que de monter avec nous. Tant pis ! Au retour à notre embarcadère, l’eau est trop basse pour nous débarquer ! Après 4 tentatives, nous passons par un autre bateau plus haut. Le temps de déposer tout le monde à son hôtel, nous arrivons chez nous à 19h. Quelle journée!  Nous sommes épuisées mais ravies.