Jour 5 – Cefalù

Le réveil s’effectue en même temps que celui de la rue et des travaux (encore). Le b&b ne dispose pas de salle de restaurant et nous devons aller au bar du duomo. Tant mieux, l’établissement est conseillé par le routard. Nous dégustons le cappuccino et les croissants fourrés à la pistache et au chocolat face à la cathédrale.  Il faut prendre des forces pour l’ascension du jour : la rocca qui surplombe la ville.

Le début du chemin est un escalier pavé, on arrive å 100m d’altitude aux premiers contreforts.  Pour la petite histoire, la ville de Cefalù s’est souvent réfugiée en hauteur au cours de l’histoire pour échapper aux pirates et aux assauts des musulmans. La ville était autonome grâce à ses citernes, stockages, champs de blé, et imprenable car un seul accès existe.

image

Au cours de notre ascension, nous appercevons les vestiges de cette ville antique puis médiévale.  La première étape est la plus époustouflante : le mur de fortification crénelé juste au dessus du duomo. Une vue imprenable que nous photographions sous tous les angles.

image

Nous décidons de faire le grand tour jusqu’au château à 200 m d’altitude. Les fleurs de toutes les couleurs égayent notre parcours. Tant mieux car la difficulté a augmenté sous le soleil de midi et sur un sentier de pierres. Nous sommes récompensées par une vue à 360 degrés sur les alentours. Et le turquoise de la mer partout. 

image

Nous redescendons pour déjeuner autour de 14h. C’est une assiette d’anti-pasti garnie de charcuterie et de fromage qui nous récompense, accompagnée d’un verre de vin blanc. Le dessert nous est offert par la maison : une brioche à la crème de pistache accompagnée elle aussi d’un marsala à l’amande, une tuerie !

image

Après l’effort, le réconfort, et encore le réconfort, direction la plage. Premier maillot de bain ! Les nuages arrivent mais sont repoussés par le vent, tant mieux !

image

Nous revenons lorsqu’il fait frais et nous rendons juste en bas de la rue dans un restaurant terrasse vue mer.

Infos pratiques :
Il n’existe qu’une route pour accéder aux sentiers de la rocca. Suivre les panneaux temple de Diane depuis la place Garibaldi.
Comptez 1h d’ascension pure et 4 euros de droit d’entrée même si le routard précise le contraire.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>