Jour 1 – Beauvais Trapani

Le miracle est arrivé : Mathilde et moi partons pour 10 jours en Sicile avec pour seul bagage, un sac à dos. Le pari n’était pas gagné,  je rappelle que nous sommes parties 3 jours à Londres et Mathilde avait emmené pas moins de 3 mascaras, un recourbeur de cils et un nécessaire de massage. Malgré les chaussures de marche, les polaires et les kway, notre féminité s’exprime à travers nos étoles ! Nous n’avons pas poussé le concept du voyage en sac à dos jusqu’au bout : nous avons réservé tous les hébergements avant le départ.  Eh oui, nous restons des anxieuses, aventurières mais pas trop !
Comme un miracle n’arrive jamais seul, j’arrive en avance à l’aéroport  (bien obligée grâce a la navette depuis la porte Maillot et le stress pré – départ)

Nous partons du terminal 2. Évidemment, je me suis trompée de terminal.  Pas de panique, l’autre est juste en face, pas de navette, de métro automatique  etc. De même,  il n’y a que 2 vols qui partent de ce terminal. Au pire on part quand même au soleil à Alicante.

Nous embarquons chacune à un bout de l’appareil grâce au placement aléatoire mais gratuit de Ryanair.  Nous avons  la même place mais à 15 rangs d’écart. Je ne me souvenais pas que la cabine ressemblait au temple de la publicité : du jaune à gogo, une publicité différente à chaque siège en face du regard (de la bouffe devant le mien), et 10% de réduction sur les articles duty free. Ils n’ont pas encore testé le marketing olfactif comme devant les boulangeries (je vais leur écrire de ce pas). Heureusement,  faire payer le pipi est interdit (merci les droits de l’homme) .
Pendant ce temps,  Mathilde sympathise avec son petit voisin de 10 ans et parfait son italien. Entre les spécialités culinaires siciliennes et Harry Potter,  le rythme de dicussion est soutenu. Je vois son chignon s’animer d’ici!

Après 2h de vols, nous survolons la Sicile qui, étonnamment, est très verte mais aussi pleine de nuages. Il faisait meilleur à Beauvais !
Le frein à main de l’avion était sec mais nous arrivons entières.

image

Nous trouvons le bus pour Trapani centre et 30 min plus tard nous sommes au port. Le logement Ciuri Home est situé face au port dans un bâtiment neuf genre bureaux (?) L’appartement est grand, haut de plafond, tout en pierre donc un peu froid. Mais nous disposons d’une cuisine. Après réflexion, il va être difficile de l’utiliser sans éponge, sac poubelle et liquide vaisselle : ça ne rentrait pas dans le sac.
Et nous partons à la découverte de la ville. Un peu délabrée côté port mais beaucoup plus jolie au nord vers les remparts ou les ruelles. Nous croisons de nombreux mariés (autant que d’églises? ) dont un couple avec une fanfare.
Nous nous rendons jusqu’au bout du monde (de la Sicile tout du moins).

image

Il se fait déjà faim pour nous qui n’avons pas eu de vrai repas. Nous ne trouvons pas l’adresse preconisée par l’hôte et il commence à pleuviner. Qu’importe, la pizzeria Stefy recommandée par le routard nous ouvre les bras. Il est tôt et nous sommes les seules dans ce grand restaurant, des gobelets en plastique nous attendent.  Bon… les pizze arrivent elles sentent booooons et sont tout aussi délicieuses.  Le jour tombe et nous rentrons à nos pénates, fatiguées mais repues.

Infos pratiques
Ne choisissez Ryanair que si la différence de prix est supérieure à 40 euros :
La navette Paris-Beauvais si elle est pré- réservée en ligne coûte 30 euros (je n’ai pas fait le calcul pour la voiture  de l’essence,  péage,  parking)
L’attribution gratuite des sièges  est aléatoire et ouverte uniquement 6 jours avant le départ.  Si vous souhaitez voyager plus de 6 jours ou en groupe, c’est raté.

Prévoyez des vêtements chauds pour l’attente :
La file pour la navette est dans un courant d’air et l’attente pour l’embarquement s’effectue en grande partie dehors.

Le parking Pershing pour la navette est bien indiqué (les petits avions sur les écriteaux) proche de la sortie 2. Au pire si vous êtes perdus, passez par le Palais des congrès (et par le Starbucks comme moi) , sortez est c’est tout de suite sur la gauche quand vous avez le palais en face de vous.

Le bus pour Trapani centre attend dehors, les billets de 4,90 € sont à acheter à bord. Pour les arrêts sur place, il vaut mieux lui montrer sur un plan. De toute façon dès que vous voyez le port, c’est bon !

Les années perdues – Mary Higgins Clark

On commence l’évasion par une fiche lecture d’une de mes dernières acquisitions.
Mais oui, une évasion à petit prix !

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté François Mauriac

Genre : polar
Note : 4/5

Résumé (sans devoiler la fin):
Mariah a un pressentiment lorsque son père, Jonathan Lyons ne répond pas a son appel.
Elle se précipite dans sa maison d’enfance et retrouve son père dans son bureau, mort d’une balle dans la tête. Sa mère atteinte d’Alzheimer tient le pistolet dans sa main.
La coupable est toute trouvée mais il semble que la disparition du parchemin que son père traduisait implique un autre mobile : la cupidité.
Le jeu de Cluedo commence entre la disparition de l’aide soignante puis de la maitresse, les questions des experts archéologues avec qui Jonathan Lyons travaillait.

Qui?
Mariah Lyons, admirative de son père Jonathan Lyons, devouée a sa famille
Kathleen mère de Mariah atteinte d’alzeihmer
Lilian Stewart maîtresse du père de Mariah également chercheude mais surtout amoureuse
4 amis partageant la même passion archéologique que le père : Charles, Albert et Richard sont des universitaires, Greg lui est entrepreneur passionné.

Où?
New York
Petite ville du New Jersey proche de la montagne

Avis :
Les +
Le côté « Ange et démon » de Dan Brown car l’objet de convoitise est un parchemin écrit de la main de Jésus(qui ça?). Dès que l’on ajoute un peu d’histoire je plonge !
Rythme haletant, je l’ai fini en 2 jours! C’est dû à l’écriture de Mary Higgins Clark: chaque chapitre est narré par une personnage diffèrent.
Les –
Fin assez évidente (non je n’ai rien dit!)
Apparition d’un vieux personnage, Alvirah comme un cheveux sur la soupe. L’auteur veut elle suivre Agatha Christie avec son Hercule Poirot?