Articles

Jour 9 – Palerme

Réveil matinal afin de monter dans l’aliscafi de 9h30. Le soleil tape déjà fort. Nous arrivons 1h plus tard sans encombres à Milazzo. Un taxi réservé par notre hôte hier nous attend. En effet, les bus ne sont pas fiables surtout un dimanche et impossible de connaitre les horaires à l’avance. Nous arrivons sereines à la gare avec 1h d’avance sur notre train. Il faut 3h pour rejoindre Palerme, nous dégustons nos super sandwichs maisons (meilleurs que ceux de Gilberto?).

A Palerme, nous connaissons le chemin vers le b&b white. Les bagages posés,  nous nous mettons en quête de l’arrêt de bus pour celui de demain matin a Segeste. Après 15min et diverses indications, nous le trouvons sans certitude (seule la compagnie est précisée) juste en bas de chez nous!
Direction les incontournables que nous avons manqué la dernière fois. En fait pas grand chose si l’on part du principe que l’on ne souhaite pas payer pour rentrer dans les églises. Le quartier des oratoires hyper recommandé est très décevant; sûrement parce qu’ils sont tous fermés en ce dimanche après midi. Comme dit un proverbe italien « Quand vient l’heure de la sieste , seuls les chiens et les français se promènent »! Ah oui…

Nous poussons donc vers chez Oriol, la gellatteria.  Cette fois nous goûtons crème de pistache – noisettes et c’est toujours un délice. Nous revenons sur nos pas vers le théâtre Massimo. Une procession religieuse s’avance et nous accompagne jusqu’au quattro canti. Nous cherchons parmi toutes les églises alentours, celle de la Martorana. Le campanile est très beau mais nous n’en verrons pas plus, c’est fermé.

image

Nous nous posons au parc de la villa Giulia comme le premier jour. Il est rempli de famille en tenue du dimanche (ou pas), de photographes et de filles en robe blanche.  Des mariées? Eh non, elles ont 10 ans! Il s’agit de leur première communion.

image

Le parc ferme à 20h, nous prenons des petits pains salés chez touring café (on a déjà nos habitudes palermitaines). Il est déjà temps de rentrer car demain c’est un lever aux aurores qui se prépare.

Jour 3 – Palerme

Toc toc toc ? C’est déjà l’heure de se lever ? Ah non, ce sont les ouvriers du chantier en face. Notre réveil sonne à 8h30 pour être prêtes à prendre le bus pour Palerme.
Nous recroisons les champs verts et les eoliennes vues de l’avion. Moins de 2h plus tard nous arrivons à la gare de Palerme, juste a côté de notre b&b white. Belle surprise pour ce logement moderne et central.

Nous cherchons à manger aux alentours, et entrons au bar touring pour goûter les spécialités arancini : boulette de riz frie fourrée de béchamel mozzarella et de légume ou viande. léger donc ! Nous l’emportons pour le déguster dans l’agréable parc de la villa Giulia juste en face. Pour 1,5€ nous sommes calées.

Enfin, nous profitons du soleil en tee shirt et sortons les lunettes. Promenade le long de la mer, puis nous nous engouffrons dans le dédale des rues palermitaines des dômes, palais, églises a tous les coins de rues. Cela nous a inspiré cet adage « Autant chercher une église dans une botte italienne ». Malheuresement, elles se situent au milieu de poubelles débordantes et de travaux. Le meilleur côtoie le pire.
image

Nous cherchons l’une des meilleures gelatteria de la ville selon le guide. Nous validons ! Coco – pistache pour Mathilde, fleur de lait – melon pour moi. Nous les dégustons au soleil et restons à profiter de la chaleur.

Sur notre route, nous sommes ébahies par le style de la Cathédrale, anciennement construite sur une mosquee, elle ne peut pas renier son origine comme le fait remarquer le guide. L’intérieur est beaucoup plus neutre. Seule particularité, une diagonale représentant les signes du zodiaque donne le jour de l’année selon les rayons du soleil.
image

Nous montons jusqu’au palais royal ou palais des normands (oui ici!) Qui est devenu le siège du parlement sicilien. Nous commençons la visite par la chapelle palatine : une merveille de style byzantin. Plafond sculpté en bois, des mosaïques dorées reflétant la lumière tout ça pour un monument catholique. Un peu trop chargé pour notre interieur certes. Nous traversons des cours intérieures et terminons par les appartements royaux. Que signifie deux paons ornés d’un palmier? Éternité et gloire selon le roi Roger, évidemment !
image

Nous redescendons vers le marché Ballaro les étals sont au milieu de petites rues traversées par des scooters et sur plombées par des dômes. Nous comprenons les alertes sur les quartiers à éviter le soir.
Nous terminons par le quartier touristique des 4 quanti. Belles façades dans tout le quartier. Nous cherchons un restaurant recommandé sur les grandes artères pour faciliter notre retour. Nous attendons l’ouverture d’une des meilleures tables selon le routard. Le primer piatti nous suffit presque. Il ne reste plus qu’à aller chercher des pâtisseries pour le dessert. Nous sommes encore déçues